Le guide pour

les professionnels de la production & réalisation

Vous êtes producteur·rice / réalisateur·rice, vous souhaitez porter des histoires intégrant les caractéristiques d’une société plus inclusive et plus durable, et anticiper les conséquences de ces choix sur votre tournage.

Ce guide propose 3 temps de questionnements sur les éléments fondateurs du récit que vous produisez / réalisez : les personnages et leurs quêtes et le modèle sociétal. Le guide complet, à télécharger, comporte une cinquantaine de questions. Rapide et simple à utiliser, il vous invite à questionner le fond et la forme de votre fiction, sans entraver la créativité, ni être dans une logique de bonnes ou de mauvaises réponses.
Il permet également d’amplifier la force de votre fiction à travers l’éco-responsabilité du tournage et la campagne d’impact. Vous trouverez une synthèse de l’ensemble de ces questionnements sur cette page. Cette grille de questions n’est pas exhaustive, à vous de vous l’approprier et de l’utiliser en fonction de vos aspirations et besoins.

Qui sont vos personnages ?

Parité, inclusion, handicap, mixité culturelle, ethnique et sociale… Notre Histoire et nos sociétés sont les fruits d’une profonde diversité, qui en constitue leur force et leur richesse.

Ce chapitre a pour objectif de questionner comment sont déterminés vos personnages principaux et secondaires, et s’ils reflètent notre diversité sociale. Pour vous libérer d’une logique de quotas, ces questions vous permettent d’explorer la variété de vos personnages et la façon dont cela impacte votre histoire.

Cela permet également d’anticiper et d’adapter la recherche de comédien·nes avec les équipes de casting.

Quelques chiffres :

38%

Des personnages principaux sont des femmes (Souce Collectif 50/50, 2022)

3,57%

Des interactions sont entre trois femmes versus 40,74% qui sont entre trois hommes (Source Palgrave Commun, 2020)

13%

Des personnages perçus comme étant noirs commettent un crime à l’écran contre 4% de ceux perçus comme blancs (Source Collectif 50/50, Cinégalité, 2022)

5%

Des personnages ont plus de 65 ans versus 21% de la population (Source Arcom, 2021)

3%

Des personnages sont en situation de handicap (Source Arcom, 2021) versus 17% de la population française (Source INSEE, 2019)

12%

Des personnages principaux sont perçus comme non-blancs dans les films à gros budget (Source Cinégalité, 2022)

Quelle est la quête de vos personnages ?

La notion de “réussite” revêt de nombreux aspects, autres que ceux véhiculés par les modèles dominants actuels (l’enrichissement financier, l’accès au pouvoir…).

Cette partie du guide propose d’explorer et de valoriser de nouvelles sources d’épanouissement et de développement personnel et collectif, en interrogeant notamment les aspirations des personnages et leur compréhension des enjeux actuels.

Loin de créer des personnages lisses ou prévisibles, ces questionnements prennent en compte l’esprit de contradiction de l’être humain et l’amènent à de nouvelles réflexions plus contemporaines.

Quelques chiffres :

80%

Des français se disent inquiets au sujet de la protection de l’environnement et du changement climatique (Source Ipsos-Sopra Steria, 2022)

0,6%

Des 37 453 scénarios de films et téléfilms analysés par des chercheurs de l’université de Californie du Sud mentionnaient spécifiquement le « changement climatique » (Source France Info, 2022)

1ère

Réponse des Français à la question “quel est le métier idéal ?” : celui qui permet de vivre de sa passion, avant celui qui est utile à la société, et celui qui est rémunérateur (Source Harris Interactive pour Challenge, 2022)

70%

Des Français souhaitent avoir un métier qui a du sens (Source Harris Interactive pour Challenge, 2022)

Quel modèle de société sert d’arène à votre récit ?

Notre consommation de ressources naturelles excède ce que la Terre est capable de reconstituer en une année (le jour du dépassement indique qu’il faudrait 1,75 Terre pour régénérer ce que nous consommons).

Alors que l’humanité va devoir s’adapter à ces limites planétaires non extensibles, ce chapitre a pour objectif de questionner les habitudes et modes de vie de vos personnages (leur lien à la consommation, à la nature…) et amène à réfléchir à d’autres modèles plus compatibles avec les ressources dont nous disposons réellement.

Quelques chiffres :

20%

De la production mondiale alimentaire est jetée chaque année soit 931 millions de tonnes de nourriture (Rapport UNEP, 2021)

800

Kg de ressources sont nécessaires à la fabrication d’un ordinateur de 2kg (Rapport ADEME, 2019)

50%

De la population mondiale vivra en 2025 dans des régions où les ressources en eau ne seront plus suffisantes (Etude World Institute Resources, 2019)

69%

Des populations de vertébrés ont disparu entre 1970 et 2018 (Rapport WWF, 2020)

Comment organiser l’éco-responsabilité d’un tournage ?

L’organisation d’un tournage a une empreinte écologique et un impact environnemental non négligeables. Comment faire pour que votre tournage soit en cohérence avec les enjeux et votre récit ?


Cette section sur des thématiques variées (achats responsables, alimentation, énergie, déchets…), vous permettent d’anticiper l’impact de l’éco-responsabilité sur l’organisation de votre tournage. Elles ont aussi pour objectif d’engager l’ensemble de vos équipes dans cette démarche, et de vous aider à cibler vos prestataires en accord avec cette éthique. C’est une phase d’amorçage, qui ne demande qu’à être prolongée et accompagnée par des professionnels de l’éco-production, afin de déployer cette démarche à plus grande échelle. À noter que si l’éco-responsabilité peut complexifier l’organisation d’un tournage et réduire les possibilités de placement de produits, elle peut également être un véritable atout auprès des diffuseurs et du grand public, et entraîner d’éventuelles réductions de coûts.

Quelques chiffres :

1,7

Millions de tonnes de CO2 sont émises chaque année par le secteur audiovisuel – en incluant la distribution de vidéos en streaming, le cinéma, la publicité, la télévision, l’archivage et les projections (Source Ecoprod, 2020)

12%

Des acteurs du secteur culturel ont reçu une formation aux enjeux énergie-climat (Source The Shift Project, 2021)

92%

Des chefs opérateurs sont des hommes, 2% des scriptes sont des hommes (Source INA La revue des médias, 2020)

28%

Des fictions sont (co)réalisées par des femmes (Source CNC, 2022)

Le témoignage de Mathieu Delahousse, co-fondateur et président de Secoya Eco-tournage :

Les équipes de Secoya sont heureuses de constater l’évolution des habitudes et l’intégration de nouveaux enjeux dans le cycle de vie des œuvres audiovisuelles. Ces changements majeurs se voient notamment au travers de la prise en compte des enjeux sociétaux dans la fabrication du projets qui est devenue pour beaucoup une nécessité, au delà de l’aspect environnemental le plus souvent traité aujourd’hui. Cette dynamique, portée par les politiques RSE des sociétés, se retrouve dans chacun de leur projet et ne se limite plus au seul moment du tournage puisque des actions concrètes prennent vie tout au long du projet, depuis la note d’intention jusqu’à sa diffusion. C’est avec cette cohérence que nous avons le plaisir d’accompagner des projets qui, comme « Tempête » de Nolita, ont intégré une démarche d’inclusion et de sensibilisation face au handicap, ou qui comme le Crédit Coopératif, Bonne Pioche Cinéma et Gaumont, se sont engagée dans une démarche de n’avoir aucun recours direct aux énergies fossiles pour le tournage du prochain film de Nicolas Vanier.

Comment mettre en place une démarche d’impact ?

Une campagne d’impact est l’ensemble d’actions menées autour d’un film dans l’optique de créer des passerelles sur les sujets portés par la fiction, dans la vie réelle. Elle a pour objectif d’interpeller le spectateur, de susciter un débat, de l’amener à passer à l’action, mais peut aussi contribuer au rayonnement de l’œuvre. Elle se crée en collaboration avec les acteurs de la société civile concernés et les décideurs, et permet de prolonger l’expérience du film en donnant aux spectateurs les clés pour agir. Elle vient en complémentarité d’une campagne marketing classique accompagnant la sortie du film en salles ou en TV.

Cette section a pour objectif de vous aider à identifier, appréhender, et optimiser votre démarche d’impact en valorisant mieux les enjeux portés par votre film et la communication associée, tout en identifiant les réseaux et partenaires à mobiliser.

Quelques chiffres :

80000

Pensions d’anciens combattants revalorisées en 2006 après la sortie du film Indigènes et la signature d’une pétition lancée par le réalisateur pour accélérer cette revalorisation (Source Courrier International, 2006)

46%

De la population française avait entendu parler du viol conjugal après la diffusion d’un épisode de Plus belle la vie consacré à ce sujet versus 35% avant la diffusion (Source Obervatoire des images)

Le témoignage de Coline Aymard, Productrice d’impact chez Echo Studio :

Pendant plus de 6 mois, nous avons travaillé aux côtés de 6 associations expertes des questions de droits humains et de migration pour créer la campagne d’impact du film « Les Engagés », autour d’une conviction commune : ce film peut aider à faire évoluer concrètement les conditions d’accueil des mineurs isolés étrangers en France. Nous avons organisé une vingtaine de débats partout sur le territoire avec les militants des associations partenaires, réuni près de 13 000 signatures sur notre pétition pour le respect de la présomption de minorité, et touché plus de 300 000 personnes avec notre message pour une prise en charge digne grâce à une vidéo, une tribune et des communications ciblées. Nous avons également réussi à montrer le film à des décideurs au Parlement européens et à l’Assemblée Nationale pour leur demander de faire évoluer les lois. Tous les spectateurs et citoyens peuvent s’engager sur le site de la campagne d’impact pour signer la pétition, organiser des débats ou des séances scolaires ou sensibiliser autour d’eux.